« Grand Cheval Bleu »

Cinéma préhistorique et théâtre magique

image Grand Cheval Bleu

Grand Cheval Bleu est une installation poétique pour très jeunes public (installation sonore et vidéo), un espace de contemplation et de rêverie.

Un jour, un petit cheval bleu mange tranquillement quelques brins d’herbe dans un vaste pré vert. Un nuage passe, dans ce nuage un oiseau invite petit cheval pour un grand voyage…

D’inouîes découvertes en étonnantes rencontres, cette histoire est celle de l’arrivée au monde d’un Grand Cheval Bleu.

Du jeudi au samedi, 15h et 17h

 

Ben Herbert Larue

Chanson à grande bouche

Depuis dix ans, Ben Herbert Larue confronte sa plume, son corps et sa voix au vivier foisonnant de l’art vivant (théâtre, concerts, cirque, danse, jeune public…). Il revient aujourd’hui à ses fondamentaux : la chanson.
Fort de ces années de laboratoire, c’est en trio qu’il interprète cette fois-ci ses « mots passants ». Il est accompagné par deux musiciens d’expérience : Xavier Milhou à la contrebasse et le multi-instrumentiste Nicolas Jozef Fabre, qui proposent un univers musical et sonore épuré, proche de la B.O de cinéma.

Chantés, déclamés, murmurés ou interprétés avec force, Ben Herbert Larue multiplie les tons et les discours autour d’un imaginaire haut en couleurs et en verbes. Il propose un concert en forme d’ascenseur émotionnel où la poésie se frotte à un cynisme drôle et grinçant.

ben-herbert-larue.jpg

Emotion

Performance d’émotion pure.

(Cie Monsieur Cheval & Associés)

Une performance burlesque durant laquelle un duo d’acteurs surentraînés va tenter, à travers différentes expériences introspectives, d’aller au-delà de tout ce qui a déjà été ressenti en matière d’émotion sur une scène de théâtre.

Une émotion est une expérience psychophysiologique complexe, une modulation dans l’état d’esprit d’un individu, en réaction à ses influences intérieures et extérieures.

Un parcours initiatique, pour l’acteur comme pour le spectateur.

Une éprouvante traversée de tout ce qui nous fait vibrer et nous fait nous sentir, profondément, vivants.

Partant d’une recherche visant à puiser à la source même de nos émotions, ÉMOTION nous emmène dans une introspection menée par deux spécialistes de la question.

Un pèlerinage ? une excursion ? une promenade ?

A chacun de se situer dans cette aventure d’une heure entre philosophie et neurosciences cognitives.

Vendredi 28 juillet

Les Pythons de la Fournaise

Le chanteur guitariste réunionnais René Cadet, accompagné par les Pythons de la Fournaise, joue le séga, musique traditionnelle et populaire de l’Océan Indien.

Ce style dansant et syncopé, chanté en créole, fusion des cultures afro-malgache, indienne et occidentale, reste injustement méconnu au-delà des îles qui l’ont vu naître. Les Pythons vous proposent de vous y plonger avec leurs propres versions de ségas 60’s et 70’s, où se côtoient basse, batterie, claviers psychés, écho guitares et instruments traditionnels.

Vendredi 28 juillet

Frigo, opus 2

frigo.jpg

Cie Dis Bonjour à la Dame

Deuxième opus de Frigo, solo de clown poétiquement incorrect.

Frigo, personnage corrosif et attachant s’éprend d’un projet aussi absurde que vital. Celui de décoller. Harnaché à son fidèle acolyte, son réfrigérateur transformé en fusée.

C’est dans cette confrontation cartoonesque d’aérien et de pesanteur, que notre clown amorcera le détonateur de ce qu’il est : un provocateur (…d’empathie) et un improvisateur de rue.

Samedi 29 juillet

 

Electric Safari

En hiver 2013 alors que la neige tombe sur Lyon, c’est bien au chaud dans un local à la moquette molletonnée que les 9 musiciens d’Electric Safari se retrouvent ensemble pour la première fois et décident de composer une musique énergique inspirée de l’Afrobeat, de la Soul et du Rock Psychédélique.

Entre mélodies cuivrées de séries américaines des années 80 et rythmes chaloupés, Electric Safari amène la vague, véritable tsunami qui débarque dans la sauce carbonara d’un Western Spaghetti. Des compositions empreintes de vieilles musiques d’Afrique acclimatées au souffle des vinyles de leurs ainés. Les mélodies se font l’écho de celles des cinémascopes, le tout bien réglè par une section rythmique vrombissante où la guitare wahwahte dans une ambiance hystérico-sexy.

Samedi 30 juillet

Laurent Fellot

En Solo

Laurent Fellot, auteur compositeur du groupe Des Fourmis Dans Les Mains se livre seul avec ses mots, sa voix, ses instruments. Sans barrière, sans étiquette, entre poésie chantée-parlée il pousse à bout ses limites du possible en solo en jouant jusqu’à trois instruments en même temps. Références : Auteur compositeur interprète Des Fourmis Dans Les Mains, deux prix de l’Académie Charles CROS pour leur 3ème et 4ème album, un grand prix Révélation Scène 2014. (Plus de 600 concerts avec notamment Higelin, Thomas Fersen, Grand Corps Malade), multi-instrumentiste. Chant, batterie, clavier, basse, guitare.

Vendredi 28 juillet

Bye Bye Dubaï

Bye Bye Dubai est un projet de pop-électro organisé autour des compositions piano-voix-pédale-loop de Wendy Martinez, qui les interprète aujourd’hui en solo, sa forme privilégiée. Bye Bye Dubai raconte, par sa musique cosmique et ses textes poétiques écrits en anglais et en français, les espoirs et préoccupations d’une génération d’hyperactifs, d’hypersensibles, évoluant dans un monde futuriste. Une invitation à un voyage intergalactique autant qu’interne au départ d’un vaisseau de synthés et de machines…

Mercredi 26 juillet

AE-LES ANNEES Traversée de l’oeuvre d’Annie Ernaux, par le groupe ToNNe

AE-Les Années est une traversée théâtrale de l’œuvre de Annie Ernaux qui s’appuie essentiellement sur son chef-d’œuvre, Les Années, sortie en 2008, et comprenant des extraits de L’Occupation, La Femme Gelée, Les Armoires Vides et Journal du Dehors.

Il s’agit d’une chronique retraçant la vie de Annie Ernaux, de 1940 à nos jours, qui mêle sa vie intime et personnelle aux grands bouleversements sociaux du siècle : libération de la femme, avortement, arrivée de la modernité, mai 68, découverte de la sexualité et ascension sociale

Mercredi 26 juillet

Infernal Biguine

infernale biguine.jpg

Infernal Biguine propose un bal antillais : Biguine, Mazurka et Valses créoles s’y invitent à la danse et au voyage. Née au XIXème siècle du Bèlè martiniquais, de la danse Kalenda et de la Polka européenne, la Biguine connut un grand succès international. Alexandre Stellio, entre autres, présenta à Paris son orchestre créole en 1931. La Biguine traversa différentes évolutions (Biguine Wabap, Kalengué, Biguine Ka…) jusqu’aux années 80′.
A ce répertoire, actuellement peu joué, Infernal Biguine emprunte ses mélodies heureuses et ses rythmes diaboliquement dansants comme sources d’improvisations et de relations aux publics.
Cet orchestre à l’instrumentation atypique, joue des sonorités authentiques comme des plus actuelles pour en régénérer le genre.

Album en écoute ici :

https://infernalbiguine.bandcamp.com/releases

Mardi 25 juillet

ALTAVOZ

«  Une esthétique qui évoque les expériences de cocktails tous azimuts qui ont fait la joie des chineurs et autres DJ dans les années 90 : afro-beat, jazz fureteur, chant populaires traditionnels qui cherchaient l’exotisme au bout de la rue chez les réfugiés politiques des Balkans, d’Amérique du Sud ou du Moyen-Orient, psychédélisme latent.
(…) Le son caractéristique de l’orgue Farfisa de Jérôme Soulas sent bon les galettes de vinyle, et quand il joue de l’accordéon, celui-ci se farde de toutes sortes d’effets électriques. (…) Rassurons nous, Altavoz enterre vite l’esprit vintage ; la batterie foutraque mais puissante de Patrick Gigon, marquée par son passage par la Lutherie Urbaine, rappelle que le groupe vit dans son époque. Et que ce temps est à la danse. Une danse qui va chercher des liesses enfantines (…), ou s’enivre de litres d’ouzo de contrebande.
(…) On songe effectivement à mille influences en écoutant Altavoz. Ce n’est pas de l’éparpillement, c’est de l’exubérance. Du bonheur de jouer, de mettre de l’électricité dans de vieilles ritournelles pour leur offrir une part d’imaginaire. (…)Altavoz est de ces formations qui racontent des histoires. De celles qui transportent. De celles que l’on aime. »

Mercredi 26 juillet

Collectif Roulotte Tango

Cette année, le Collectif Roulotte tango nous propose deux projets :

« La Tipica Sanata »

Tango Explosif & Human Beat Box
Des mains qui caressent les cordes, des doigts qui survolent les touches, des soufflets inquiets et une bouche postillonnante de rythmique explosive et audacieuse. Créé à Lyon en 2009, La Tipica Sanata ne cesse de ramener une horde de talons aiguilles aux planchers des milongas et scènes françaises. En effet, le groupe propose des compositions personnelles métissées, modernes et innovantes grâce à l’introduction du Human Beat Box . Une unité entre l’énergie rock et la fusion des rythmes Tango, Drum&Bass, Jazz, et Hip-Hop. De Troilo à Snoop Dog, La Tipica Sanata touche un large public et sait plonger la foule dans son univers…

« La Petite Roulotte »

Cette petite roulotte, elle à tout d’une grande Tipica, mobile et volubile en contrepoints musicaux, ce quintet extensible tout en restant sensible s’adapte et se module aux quatre points cardinaux

Jeudi 27 juillet